événements,  Paris,  suisse

L’herboristerie by Ricola

Mur végétal Ricola

Je me suis rendue il y a une semaine au magasin éphémère L’Herboristerie by Ricola sur Paris, qui était ouvert pendant une semaine et proposait des ateliers gratuits sur inscription. Des naturopathes sur place vous faisaient découvrir les 13 plantes suisses qui composent les bonbons Ricola, vous pouviez également goûter les nombreux bonbons Ricola (17 parfums à ce jour), et des infusions.

Les plantes dans toute leur splendeur
Déco chic
Infusions à goûter

Ils proposaient également des ateliers gratuits tels que la création d’infusions sur mesure ou 5 sens pour découvrir les plantes. Les ateliers étant limités à 1 par personne, je me suis inscrite à l’atelier de création d’infusions sur mesure, qui proposait de découvrir les 13 plantes suisses et d’ensuite repartir avec son propre mélange.

Atelier Infusion sur mesure
Quelques-une des 13 plantes qui composent les bonbons Ricola
Plantes séchées

Le magasin est très bien organisé, avec une ambiance zen et un personnel fort sympathique. On vous propose tout de suite de goûter une infusion, et de vous installer dans une salle pour l’atelier. Une naturopathe nous présente une à une les vertus de chaque plante, que je résume brièvement ici :

  1. Marube blanc : fluidifiant des mucosités, toux grasse, bon pour le foie, la digestion mais très amer.
  2. Plantain : anti-inflammatoire/bactérien, toux sèche, haut des voies respiratoirse, adoucissant, anti-allergique (bon pour la prévention au printemps, rhume des foins), neutre au goût
  3. Mauve : adoucissante, calme les irritations, calme les inflammations, bon pour la digestion, un peu laxative car molécules forment gel au contact de l’eau
  4. Guimauve : assez similaire à la mauve, goût un peu sucré
  5. Thym : anti-septique/infectieux/viral, bon pour les bronchites, digestif, infections urinaires
  6. Alchémille : pour les femmes, régulation hormonale, règles douloureuses ou trop abondantes, circulatoire, astringeant, cicatrisant
  7. Millefeuille : similaire à l’alchémille, action sur le foie, antispasmodique, un peu amère
  8. Primevère : un peu sédatif, calmant donc pour les insomnies, le stress, anti-inflammatoire, bon pour les angines, fluidifiant des mucosités
  9. Véronique : toux grasse, nez bouché, action digestive sur les ballonnements
  10. Sureau (fleurs de) : anti-inflammatire, toux, bouche (aphtes), draineur donc diurétique, bon pour les reins, fait transpirer donc bon pour les grippes car fait baisser la fièvre
  11. Menthe poivrée : digestif, bon pour ballonnements, stimule le foie, tonique, maux de tete
  12. Pimprenelle : astringent, resserre les muqueuses, les irritations, arrête les saignements internes
  13. Sauge : goût prononcé, digestif, anti-inflammatoire/bactérien, notamment sphère bucco-dentaire, aphtes, hormonale bon pour la ménopause, bouffées de chaleur, augmente la fertilité, libido.

Comme je me remettais d’un rhume et que j’anticipe les vilains virus en hiver, ma petite potion magique Ricola est principalement constituée des plantes suivantes : plantain, thym, véronique, menthe poivrée et sauge. Il est recommandé de laisser infuser pendant 15 minutes pour pouvoir vraiment bénéficier de leurs vertus thérapeutiques.

Un grand merci à toute l’équipe pour l’accueil chaleureux !

Qui veut des bonbons ?
Déco Ricola

Quant à la petite histoire de la maison Ricola, la voici :

Dans sa ville natale de Laufon en Suisse, le boulanger et pâtissier Emil Richterich fonde en 1930 la Confiserie Richterich & Compagnie. Les spécialités sucrées, en particulier contre la toux, constituent dès le début une part importante de son offre.

Emil Richterich s’attèle à l’étude intensive des vertus médicinales des plantes et commence ses expérimentations en fabricant ses propres mixtures. La percée arrive en 1940 avec l’invention du mélange de 13 plantes, qui marque la naissance de l’original Ricola, le sucre aux plantes suisse, reconnaissable à sa forme carrée. Sa recette constitue aujourd’hui encore la base de tous les bonbons Ricola.

1948 Emil Richterich change le nom de son entreprise. Prélevant les premières syllabes de Richterich & Co. Laufen, il forge le mot Ricola, clarifiant ainsi la confusion fréquente: Laufon héberge en effet deux entreprises de confiserie nommées Richterich, dont les représentants recourent parfois aux mêmes fournisseurs. Ainsi, avec ce changement de nom, le fondateur de Ricola met fin à la confusion entourant le «double Richterich».

Foodie depuis toujours, j'ai vécu dans quatre pays (Suisse, Japon, Royaume-Uni et maintenant France) et adore découvrir de nouvelles saveurs ! Née à Genève, Suisse, j'ai passé un an à Tôkyô, Japon, puis dix belles années à Londres, Royaume-Uni avant de m'installer en 2017 sur Paris, France. Toujours à l'affut d'endroits et de nouvelles recettes à tester !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *